Comparatif

Ecran interactif ou vidéoprojecteur interactif
Quelle solution choisir ?

Le vidéoprojecteur interactif ou VPI est l’équipement auquel les écoles pensaient jusque-là en premier pour transformer leurs salles de classe en lieu d’apprentissage interactif. Cependant, depuis quelques années, c’est vers l’écran numérique interactif que les écoles se tournent désormais pour équiper leurs salles de classe. Pourquoi cet engouement ?

Qu’est-ce qu’un écran interactif ?

 

L’ENI, comme le nomme le milieu enseignant, est un grand écran pouvant aller du 55” au 105”, doté d’une surface tactile multitouch et d’un cœur Android qui le fait fonctionner en tous points comme une tablette tactile de petit format.

Son écran en verre trempé traité anti-reflet garantit une bonne lisibilité dans la classe quelles que soient les conditions de luminosité ambiante.

Il peut être fixé au mur ou bien installé sur un support mobile et, selon les modèles de support, sa hauteur peut être ajustée à tout moment.

 

Les VPI & TBI, des espèces en voie de disparition


Très plébiscité par les professeurs à sa sortie dans les années 2000, le TBI est composé d’un vidéoprojecteur interactif (VPI) fixé au plafond qui projette les images du PC auquel il est branché sur la surface blanche d’un tableau qu’il rend interactif et tactile au doigt et au stylet. Les problèmes techniques qui surgissent au fur et à mesure de son utilisation font qu’il est désormais supplanté par l’écran numérique interactif dont les mérites sont nombreux.

Les 6 avantages de l’écran numérique interactif

Une qualité d’image largement supérieure que ce soit au niveau du contraste, du piqué, de la définition.

Une durée de vie 10 fois supérieure à celle du vidéoprojecteur interactif : de l’ordre de 50 000 heures contre 5 000 heures environ pour une bonne lampe de vidéoprojecteur.

Une qualité de l’interactivité incomparable au doigt ou au stylet et sans aucune perte de précision au cours du temps grâce à ses capteurs positionnés tout autour de l’écran.

L’absence d’ombre portée et un confort d’écriture maximal : même muni d’une ultra-courte focale, un vidéoprojecteur interactif projette toujours une ombre portée.

L’absence de réglage pour obtenir une image de qualité : un vidéoprojecteur interactif à ultra-courte focale nécessite un installateur compétent pour obtenir une image de qualité.

Un risque d’éblouissement nul sur un écran interactif.

Ecran interactif ou VPI : lequel vaut plus le “coût” ?

L’évolution des prix des ENI et VPI dans le temps

En 2008, un écran tactile de 65 pouces coûtait autour de 10 000 €. Il vaut aujourd’hui 10 fois moins cher avec un prix inférieur à 1 000 €. Le prix minimum du vidéoprojecteur interactif est, quant à lui, resté stable autour de 1500€, voire a augmenté. A ce prix, il faudra ajouter un coût d’installation et de maintenance bien supérieur à celui d’un écran interactif pour une fiabilité moindre.

L’ENI : la qualité supérieure à moindre coût

Grâce à leur large gamme de tailles, les écrans interactifs peuvent équiper la plupart des salles de classe et de réunion, des plus petites aux plus grandes, et couvrir ainsi l’essentiel des besoins tout en restant moins chers qu’un vidéoprojecteur interactif. Cette dernière solution reste cependant à considérer pour les salles de très grande ampleur.

A distance de lecture égale, quelle taille d’écran et de vidéoprojecteur interactif ?

Pour une distance donnée, doit-on choisir la même taille d’affichage pour un vidéoprojecteur que pour un écran interactif ? La réponse est non. Cette conclusion résulte de l’application du test de Snellen mené sur un écran interactif 55’’ et un VPI 110’’.

Comparer de façon brute la diagonale d’un écran tactile à celle d’un vidéoprojecteur interactif est une erreur. L’excellente résolution de l’écran tactile et la qualité de son image lui assurent, à taille égale, une visibilité largement supérieure à l’image du vidéoprojecteur interactif.

La diagonale d’un écran interactif tactile doit être environ deux fois plus petite que celle d’un vidéoprojecteur interactif pour qu’une image soit perçue de la même façon sur les deux solutions d’affichage.

Vous avez des questions ?

Nous contacter